Bienvenue

logo-unairdailleurs-full-centered

 

2 amis – 6 mois – 15 pays d’Asie –  un recueil d’histoires

 

Bienvenue sur ces carnets de voyage,

Cet hiver nous prenons le chemin de l’Asie et nous écrirons nos aventures ici afin que d’autres puissent peut-être s’en inspirer, ou tout simplement s’évader avec nous. Nous souhaitons ouvrir une fenêtre sur d’autres lieux, d’autres histoires, et dédier ces pages à ceux que nous rencontrons.

Afin d’aller au delà de nous même nous avons à cœur de réaliser un documentaire, dont le thème dépendra des nombreux aléas du voyage et de nos premières impressions. Notre toute première piste serait de collecter contes et légendes locales, et qui sait, peut-être visiter ruines, caves et forêts et partager avec vous la mystique de ces régions. Nous en publierons des extraits ici, aux côtés de photos et d’anecdotes de voyage.

C’est en bohème que nous prendrons la route, en autostop, avec un sac et quelques mots traduits. A des milliers de kilomètres, nous essayerons de dissoudre les distances par nos partages. Et peut-être réussirons nous à vous plonger dans l’atmosphère de ces contrées lointaines, et à souffler vers vous un air d’ailleurs.

Emile & Nicolas

 

Pour l’enfant, amoureux de cartes et d’estampes,
L’univers est égal à son vaste appétit.
Ah ! que le monde est grand à la clarté des lampes !
Aux yeux du souvenir que le monde est petit !

Un matin nous partons, le cerveau plein de flamme,
Le cœur gros de rancune et de désirs amers,
Et nous allons, suivant le rythme de la lame,
Berçant notre infini sur le fini des mers :

Les uns, joyeux de fuir une patrie infâme ;
D’autres, l’horreur de leurs berceaux, et quelques-uns,
Astrologues noyés dans les yeux d’une femme,
La Circé tyrannique aux dangereux parfums.

Pour n’être pas changés en bêtes, ils s’enivrent
D’espace et de lumière et de cieux embrasés ;
La glace qui les mord, les soleils qui les cuivrent,
Effacent lentement la marque des baisers.

Mais les vrais voyageurs sont ceux-là seuls qui partent
Pour partir ; cœurs légers, semblables aux ballons,
De leur fatalité jamais ils ne s’écartent,
Et sans savoir pourquoi, disent toujours : Allons !

Ceux-là, dont les désirs ont la forme des nues,
Et qui rêvent, ainsi qu’un conscrit le canon,
De vastes voluptés, changeantes, inconnues,
Et dont l’esprit humain n’a jamais su le nom !

Le Voyage – C. Baudelaire

Merci à Tuğçe pour la traduction en turc, qui permettra à ceux rencontrés en Turquie et en Asie centrale de nous suivre. Merci également à nos amis pour leurs conseils !

5 Comments

  1. Michel TAPONOT Michel TAPONOT

    Bonjour Emile et bonjour Nicolas,
    bienvenue en climat équatorial où tout moisi et où tu n’es jamais sec !!! mais j’aime bien.
    En Afrique le terme bidonville ne fait pas partie du langage, c’est à éviter, en Asie je ne sais pas ??

    Bonne continuation

  2. Lena Lena

    J’adore votre logo, il est hyper joli. Votre site en tout est bien beau d’ailleurs, bravo !

  3. GEISER Madeline GEISER Madeline

    Bonjour Emile et ton ami,

    Nous vous souhaitons un joyeux noël et de bon voyage.
    Votre logo est bien intéressant à visiter afin de découvrir les pays.
    Félicitations pour votre travail
    Je prendrai le temps de le lire ces données avec tante Zab.
    Meilleures Amitiés.

    • emilemuller emilemuller

      Merci Madeline ! Meilleurs voeux à toute la famille et à Zab 🙂

  4. MoussaMoussa MoussaMoussa

    Damn bro,

    5 mois de chemin déjà.
    Enjoy j’ai envie de dire
    Le Kazakhstan doit être… glorieux.
    J’avoue, pas mal d’admiration ici.
    See you soon !

    Alexis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *